Salamandre : à chacun son vélo ...

27 janvier 2016

Noël est passé, achetez un jouet !!!

Une fois n'est pas coutume, une petite annonce.

Dans mes projets de longue date j'avais prévu de passer mon monitorat de vélo et de proposer des sorties encadrées sur mes vélos. Dans ce cadre j'avais commencé à me constituer peu à peu un parc de vélos, notamment en reprenant certains vélos de clients. Je viens de renoncer à cette idée et mon parc est désormais trop gros pour l'usage que j'en ai : expérimenter de nouvelles solutions et faire essayer à mes clients. Je vais donc me séparer de quelques vélos.

Jouet 1

Celui que je vous propose ici est un collector remanié. C'est l'ancien vélo de Pascal, le Jouet. Il a été vu en vidéo sur les plus hauts sommets accessibles à VTT (pas pour n'importe qui), il est venu deux fois à bout de la Transvésubienne, publié en grand dans vélovert... Vous avez vu dans le message précédent que Pascal roule désormais sur Lara, plus adaptée à un usage vraiment montagnard. J'ai donc remis en état "Le Jouet" et vous le propose, méconnaissable certes dans sa livrée bleue et blanche.

Pascal Jouet

Le cahier des charges de ce vélo était simple "un jouet". C'est donc un vélo court, très vif, prévu pour un pilote de 1.70-1.75m environ. Il est exclusivement singlespeed, de par ses pattes de roue horizontales. Pour ce nouveau montage, la partie avant du cadre a été refaite, il a recu une fourche Surly Pugsley 100mm et les deux se sont vus repeindre en bleu RAL 5005. Le montage proposé est le suivant :

- jantes trial Atom'Z 37mm simple paroi, moyeu avant Formula, arrière Surly SS disc

- pneus Surly Larry et On-One Floater plus tout jeunes

- freins Shimano Deore hydrauliques

- tige de selle Ritchey, potence Syncros, cintre truvativ

- et un superbe pédalier TA Vega monté avec une couronne Middleburn neuve

On a clairement vu des Salamandre avec un montage bien plus qualitatif. Ce montage simple est un peu mon "vide grenier", mais il permet de faire un ensemble cohérent, visuellement agréable et qui roule pour à peine le prix du cadre. La base du vélo étant bonne, ce montage ne demande qu'à évoluer, par exemple avec une belle paire de roues pour montage tubeless. Mais même dans ce montage basique, le vélo est sous les 13kg (de mémoire, je n'ai plus le chiffre exact).

Jouet 2

La cerise sur le gâteau est que ce vélo, qui est conçu avec les entraxes avant et arrière standard de 135 et 100mm, est vendu avec une deuxième paire de roues de 29 pouces : jantes Salsa Delgado Race, moyeux Surly SS disc, pneus Hutchinson Python. Les roues sont montées avec une roue libre de 18 dents chacune, ce qui permet de les intervertir en quelques secondes. Selon le terrain ou l'envie du jour on a donc un vélo caméléon. Et pourquoi pas le tester en front fat ?

roues 29 Jouet

Et comme j'aime les compte ronds, ce fabuleux Joujou sera à vous pour la modique somme de 1000€. N'hésitez pas à me contacter pour plus d'informations.

Posté par stephyann à 22:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 janvier 2016

Vais je n'y voir que du bleu ???

Je suis vraiment négligeant quant à la tenue de ce blog. Que de vélos sont sortis, que d'événements ont eu lieu depuis mon dernier message. Nous avons fêté la 100ème Salamandre en novembre, une belle fête qui a réuni environ 50 "salamandristes" (je n'ai même pas pris le temps de compter). La 107ème est déjà fabriquée. Des fats, des 27,5+, des tandems de voyage dont un adapté à un couple hors du commun, un fauteuil tout terrain... De belles sorties de vrai vélo de montagne, 3 Salamandre sur le podium fat de la Transvésubienne (certes on était les seuls à l'arrivée !!!)... Enfn tout un tas de choses que je n'ai pas pris le temps de vous montrer ici.

Double 4-Rédemptrice-04

Ce soir j'ai envie de vous montrer mes deux jouets. Et jouet n'est pas un vain mot. Ces deux soeurs ont du tempérament, mais chacune le leur.

21920751060_7047eca31c_b

Double 4 est mon vélo principal depuis l'automne 2014. Dès sa première sortie au Serre de Barre j'ai su que son cahier des charges était respecté : un vélo sur lequel je me sens comme la maison mais plus joueur que Hulk auquel elle avait la lourde tâche de succéder. Double 4 c'est un peu un BMX à gros pneus : un vélo très court à l'avant comme à l'arrière, un boitier de pédalier très haut. A peine a t-on l'intention de sauter, de cabrer que c'est déjà chose faite. Les transferts de masse d'une roue sur l'autre sont immédiats et la placer là où l'on veut est un jeu d'enfant.

Double 4-03

Ce qui m'a le plus surpris est la facilité en descente. On pourrait s'attendre à ce qu'un vélo aussi court soit délicat à piloter avec de la vitesse. Il n'en est rien. Sur Double 4 je me sens toujours en confiance et surtout, grâce au transfert de masse très facile, je peux facilement délester l'avant pour ne pas me faire secouer dans le rapide, là où un vélo plus long ne permet pas cet allégement, et le recharger pour appuyer mon freinage. Elle se place partout très facilement en courbe et dans les successions de virages serrés je l'inscris bien plus facilement que les amis avec qui je roule parfois n'y inscrivent leurs longs vélos d'enduro. Bref je me régale à son guidon. Et c'est avec Double 4 que je me suis vraiment mis à la pratique du vélo de montagne engagé, sous l'impulsion de mon ami Pascal (regardez ses vidéos sur sa chaine Youtube Pascal77).

Double 4-04C'est pour cette pratique un peu extrême que m'est venue l'idée d'une géométrie de vélo plus extrême justement. Il ne s'agit plus cette fois ci de vélos ludiques, typés BMX, mais de vélos qui tout en conservant une belle capacité de saut et de cabrage notamment à basse vitesse, permettent surtout de s'engager avec le moins d'appréhension possible dans les pentes raides. Lara était née, Lara pour Lara Croft : une guerrière prête à tous les défis et dotée de généreuses capacités pulmonaires...

Lara 01

La première Lara (au milieu de la cascade) a eu une vie très courte. Essayant des options très poussées avec plus ou moins de succès (notamment des bases arrières plates pour diminuer l'encombrement), je l'ai découpée et ressoudée plusieurs fois. Affaiblie elle n'a pas résisté très longtemps au traitement que lui a infligé Pascal l'été dernier. Mais elle a eu le temps de nous révéler que les choix géométriques étaient les bons. Un avant plus long, un arrière encore plus court et un boitier de pédalier plus bas. Sont donc nées deux petites soeurs de Lara : Lara qui a repris le nom de son ainée et qui écume les montagnes aux mains de Pascal et la Dompteuse aux mains de laquelle je compte bien dompter l'Indomptable (une descente ainsi baptisée par Pascal dans le massif du Tanargue).

rédemptrice 2

Je n'ai pas encore eu l'occasion de rouler sur la Dompteuse. Je vais l'inaugurer avec Pascal et d'autres amis ce WE dans les environs de Marseille. D'ailleurs, la Dompteuse pourrait également s'appeler Double 8, puisque les numéros de série de mes deux soeurs ennemies sont respectivement 44 et 88 !

De son côté, Double 4 a récemment reçu un lifting : modification des bases pour accepter des pneus plus gros, fourche de seconde génération, nouvele peinture un poil plus claire, changement des roues, des freins, de la tige de selle pour une cure d'allégement ne nuisant ni à la solidité ni au confort (poids atteint 12.9kg en état de marche).

Double 4-04

C'est donc un peu comme deux nouveaux joujous que j'ai là à ma disposition. Je vais dans les prochains jours confronter ces deux vélos sur différents terrains : sauts, virages en épingle, pentes raides, montée, marches... La Dompteuse sera-t-elle exclusive ou étonnament polyvalente (mais sa géométrie impose un usage singlespeed à petit plateau alors que Double 4 est en dinglespeed) ?

Allez pour finir, quelques chiffres comparatifs : 

Empattement avant : 654 mm (Double 4) / 678 mm (dompteuse)

Empattement arrière mini : 417 mm / 402 mm (constaté chaine tendue : 418 mm / 414 mm)

distance bec de selle guidon : 445 mm / 430 mm

BB drop : 35mm / 55mm

angle de direction : 69° / 68°

On voit que la position est un peu plus courte sur la dompteuse, ce qui combiné à des bases plus courtes, permet de se déplacer plus en arrière de la roue arrière que sur Double 4. Le BB drop plus important rabaisse le centre de gravité. Enfin, la roue avant est placée plus loin en avant grâce à l'angle de directon plus couché et au cadre plus long (compensé au niveau de la position par une potence nettement plus courte). Ces trois paramètres permettent plus de sérénité dans les très fortes pentes où le risque d'OTB (passage par dessus le guidon) est sensiblement réduit.

La position un peu plus courte, les bases également un peu plus courtes compensent du point de vue du cabrage le boitier placé plus bas. La Dompteuse devrait donc avoir des aptitudes au saut et au cabrage proches de celles de Double 4.

Rédemptrice-01

Rédemptrice-03

Les bases ultra courtes de la Dompteuse (402mm au minimum, ici 414mm) n'acceptent qu'une transmission singlespeed avec une petite couronne de 22 dents (ici un proto direct mount réalisé par DN-UP)

Double 4-03

Double 4-05

Les bases à peine plus longues de Double 4 (417 au minimum, ici 418) laissent passer une transmission dinglespeed. Le spider porte plateaux arrière a été réalisé en petite série pour Salamandre par DN-UP.

Posté par stephyann à 20:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 août 2015

Découvrez Pechtregon

Je vous invite à découvrir les créations de Matthieu sous sa marque Pechtregon (le nom de la colline derrière chez lui).

J'ai rencontré Matthieu en mai au SSEC et j'ai immédiatement été séduit par ses réalisations, son professionalisme, mais surtout par son enthousiasme et sa vision du métier de créateur de cycles.

Designer de formation, Matthieu a acquis une solide expérience de la fabrication de cadres en travaillant pendant une année complète chez l'un des cadreurs américains les plus renommés : Sycip. Après avoir consacré pas mal de temps et d'énergie à d'autres activités de design et fabrication ainsi qu'à la rénovation de son lieu de vie et de travail, Matthieu met (enfin) son expérience et sa créativité au service des fans de vélo en développant sa marque Pechtregon.

Mais plus que de longs discours, je vous invite à découvrir ses créations en visitant sa galerie


.

Posté par stephyann à 10:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juin 2015

Des gros boudins pour les p'tits canons !!!

Sous ce titre manquant peut être un peu de finesse, je vous présente les dernières nées de l'antre de la Salamandre. 3 petits vélos spécialement conçus pour nos petites chéries qui sont souvent plus petites que nous, sensiblement plus légères et fréquemment moins violentes avec leur matériel. Alors pourquoi les faire rouler sur nos tanks de dévaleurs brutaux aux ventres gonflés de bière (ou je sais j'y vais un peu fort sur la caricature, quoi que..) ?

DSCF8157

Antoine voulait faire la surprise à son épouse Pascale d'un fat bike qui lui permettrait de prendre plus de plaisir sur les sentiers bretons que son actuel vélo trop typé sport. Au moment de le fabriquer, ça m'a posé problème de lui faire un vélo dont je savais qu'il me résisterait et serait donc surdimensionné pour elle. J'ai donc réfléchi à tout réduire : dimensions du cadre évidemment mais également diamètre et épaisseur des tubes. Antoine a dit banco mas il a du garder le secret plus longtemps, vraiment plus longtemps, presque trop longtemps...

Trouver des tubes plus fins, fabriquer des formes de cintrage adaptées, adapter les outillages, tout cela ne s'est pas fait en un jour. Mais aujourd'hui le résultat est là. Et pas un seul puisque ce sont 3 vélos quasiment sur le même modèle qui roulent. Les goûts ont fait que ces 3 vélos ont été peints du même noir satiné dans la même fournée de peinture

Le premier qui a roulé fait partie du parc Salamandre et est disponible à l'essai. Je l'ai monté avec ce que j'avais sous la main dont certaines pièces vraiment lourdes (selle, pédalier, freins...) et le résultat est un honnête 14,5kg compet sur la balance en montage Rohloff

PHOTO A VENIR (mais là il pleut et il fait presque nuit !!!)

Le second est celui de Mag (qui peut enfin me rendre Double 4). Monté en dérailleur avec un certain nombre de pièces récupérées, il a été pesé à 13.5kg complet.

DSCF8173

 

Enfin, le déclencheur mais dernier à rouler, celui de Pascale, avec un montage sensiblement plus soigné mas pas ultra light pour autant, affiche 13kg sans pédales en montage Rohloff. Cela laisse augurer un fat en Rohloff sous les 13kg complet en cherchant vraiment l'allègement !!!

DSCF8163

Mais outre le poids, les tubes fins confèrent aux cadres, plus de souplesse et de confort ainsi qu'une ligne unique avec un contraste marqué entre le cadre et les pneus.

Alors si vous, Madame, Mademoiselle, êtes intéressée, n'hésitez pas à venir tester le vélo d'essai. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, j'ai fabriqué un 4ème cadre qui attend sagement la peinture à l'atelier. Les prochaines couleurs à venir sont jaune souffre (RAL 1016), vert patine (RAL 6000) et leu cobalt (RAL 5013). Si cela vous convient (en termes decouleurs mais également en termes de gabarit : moins de 1.60m et moins de 50kg) , vous pourriez bien rouleren fat lady friendly dès cet été !

Posté par stephyann à 21:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mars 2015

La naissance de Lola

Sébastien est venu hier participer à la naissance de son futur bébé Salamandre : Lola. Il en a profité pour faire un petit reportage photo (clic ici) qui pourra intéresser tous les propriétaires de Salamandre qui ne sont pas venus assiter à l'accouchement...

... et bien d'autres personnes, plus ou moins curieuses !

Source: Externe

Posté par stephyann à 20:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]



28 février 2015

Un bel atelier fonctionnel !

Bon le matin c'est mieux. Plus la pêche. Alors ce matin, les photos de mon atelier complètement refait. Terrorisé à l'idée de passer une semaine de fabrication au froid en plein vent et désireux d'installer de nouveaux outillages, j'ai demandé à Nico, le propriétaire du hangar, quelle solution il envisageait pour que j'aie une partie de local supplémentaire, fermée et avec de la lumière. La solution fut de prendre 20m² dans le local adjacent disposant d'une fenêtre. Il suffisait de percer une porte, de remettre les vitres de séparation déjà présentes dans le temps mais remplacées par des tôles, de fermer le petit local par des tôles et de raccorder l'électricité déjà en place sur mon compteur.

Les travaux étaient sinon finis, du moins utilisables pour le tournage du film. Le raccordement électrique sera terminé lundi. Hier j'ai travaillé par un petit mistral sans même le sentir !!!

DSC00105

Le cadre est toujours aussi désagréable...

DSC00106

Bienvenue chez Salamandre

DSC00108

Je crois que je vous avais déjà montré mon gabarit polyvalent autogrugeur. Avec celui ci je peux fabriquer à peu près n'importe quel type de vélo, même très éloigné des standard avec une certaine facilité.

DSC00107

L'établi "noir". Disqueuse, meuleuse, grosse ferraille, soudure à l'électrode enrobée, coups de marteau... tout ce qui n'est ni très fin ni très propre...

DSC00110

L'établi polyvalent pour tout faire, sauf de la mécanique ou de la saleté, les montages tubeless, l'emballage de vélos, découper des fonds de jante, fondre la résine voire faire un café. Ici un atelier découpe de pneus pour le projet Maxi Fat !

DSC00112

L'établi de montage dont l'outillage a pris une claque au départ de Raphaël. Il faut dire qu'il n'est plus désormais dédié qu'aux vélos du parc Salamandre et aux copains de passage.

DSC00113

Le poste de cintrage qui a perdu la cintreuse double, plus utilisée, et reçu la grosse cintreuse par enroulement (à droite) et le laminoir à tubes (derrière, pour ovaliser les bases), à côté de la cintreuse à galets (à gauche).

DSC00114

Coming soon : le mannequin de prise de position. Manquent les appendices de prise de mesure et le dispositif d'inertie / freinage permettant de simuler au mieux le roulage d'un vrai vélo

DSC00116

Des crochets pour vélos complets et pour cadres seuls. La zone cadre seuls pourra recevoir deux cadres de plus quand le stockage de tubes sera passé dans l'autre partie de l'atelier.

DSC00119

La zone usinage dont la vocation est plus de fabriquer des outillages et pièces spéciales. Très peu utilisée dans la fabrication des cadres.

DSC00118

Le poste de brasage, incluant le pied mural, pour l'installation de tous les petits appendices de cadre (guide durite, inserts de porte bidon...)

DSC00123

Et bienvenue dans le nouvel Espace Salamandre ! L'hiver prochain je teste même le petit poêle à pétrole. Le grand espace vide au milieu sera à terme utilisé pour un nouveau gabarit destiné aux cadres "standard", moins polyvalent mais encore plus rapide que l'actuel : moins de réglages, moins de démontages, des scies cloches toujours à poste... Le grand sera réservé aux tandems et projets spéciaux.

DSC00124

Le nouveau gabarit pivotant de fourches. Quasiment aucun réglage, il est destiné à faire 2 types de fourches uniquement, mais il est rapide et précis. L'ancien reste stocké pour d'autres modèles.

DSC00121

Petit poste polyvalent qu'il va falloir redoter en outillage (c'est vrai pour tout l'atelier, pour l'instant je cours après mes outils, il va falloir dupliquer)

DSC00122

Le poste de cintrage des bases et haubans avec une collection de formes "maison" selon la taille de pneu choisie. 

DSC00126

Le marbre de soudage et le gabarit de bases et haubans. Au sol, la connexion électrique de tous les postes de soudage afin d'éviter de balader la masse qui finit inlassabblement entortillée avec la torche...

DSC00125

Vue de dessus des gabarits de bases (premier plan) et haubans. Ils intégrent directement les scies cloches pour grugeage de l'empreinte du boitier de pédalier et du tube supérieur (tangent aux haubans) et une scie à ruban pour découpe des bases à la juste cote pour recevoir les pattes 2soulscycles.

Voilà, entre les photos et le film vous savez presque tout. Et moi j'ai rempli ma mission. A dans 6 mois...

... j'déconne !!!

Posté par stephyann à 09:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 février 2015

Salamandre, constructeur de CADRES ET FOURCHES de vélo

Bon ben, j'ai pas réussi à tenir le rythme une seule journée. Pas l'énergie hier soir donc je m'y attelle, frais et dispo.

Pas mal de choses ont évolué depuis 2014. La plus marquante pour mes clients est probablement le fait que j'abandonne la fabrication de vélos complets pour me recentrer sur le coeur de mon activité : la fabrication de cadres et fourches. Si cela ne pose pas prolème aux passionnés qui montaient déjà eux-mêmes leurs vélos, cela pourra laisser perplexe ceux qui n'ont pas cette compétence ou simplement cette envie. Qu'ils se rassurent, j'ai mis en place une solution alternative (attendez quelques lignes).

DSC00103

La dernière Salamandre complète : celle de Xavier

Pourquoi ce choix ? Mon plaisir, et j'entends bien que mon métier reste un plaisir, est dans la conception et la fabrication, pas dans la gestion.

La vente de vélos complets génère très rapidement un gros chiffre d'affaires sans que le revenu final augmente en conséquence. Ce n'est pas une activité compatible avec le régime de franchise de TVA, plafonné à 82000€ de chiffre, pour qui veut en dégager un revenu. Comme j'entends vivre de mon activité, je devais donc passer en TVA applicable, ce qui imposait de fabriquer plus de vélos pour compenser la différence de base de calcul, ainsi que l'ajout d'un calcul de TVA à ma comptabilité qui n'est déjà pas mon exercice favori.

Le montage de vélos complets augmente également les opérations de gestion et de comptabilité : détermination des pièces, gestion et cadencement des commandes (notamment pour limiter les frais de port), jonglage financier quand le fonds de roulement est insuffisant, gestion des pièces en atelier, tout ça sans comptabiliser le temps passé au montage proprement dit.

En me recentrant sur la fabrication, je simplifie énormément ma gestion. Je peux utiliser l'argent les acomptes, qui couvre enfin les frais réellement engagés, pour passer des commandes d'avance à mes fournisseurs (qui sont en nombre restreint) afin d'être toujours opérationnel pour une fabrication "spontanée". Je ne passe pas un temps important en consultation des catalogues de pièces, établissement de devis, commandes, réceptions. Tout ce temps libéré peut être directement réinjecté dans la fabrication de cadres (et donc satisfaire plus de demandes) , l'amélioration des modèles et des méthodes, voire pour explorer des pistes nouvelles.

Les partenaraiats

Voici donc la solution choisie pour continuer à satisfaire une clientèle souhaitant un vélo complet. Je travaille désormais, de manière indépendante, avec deux partenaires privilégiés à même de fournir respectivement des roues et l'ensemble du montage. Chacun dispose d'une spécification assurant la compatibilité des pièces qu'il fournit avec le cadre que je fabrique.

Raphaël – Marvel Cycles (marvelcycles@laposte.net)

Raphaël n’est pas un nouveau venu chez Salamandre puisque c’est déjà lui qui montait les roues et réalisait certains montages des vélos Salamandre depuis 2013. Technicien cycles diplômé, il est passionné par le rayonnage de roues et si méticuleux qu’il m’en énervait presque quand je l’entendais traquer le 1/10 sur le centreur de roues ! En 2015, il prend à son propre compte cette activité et peut vous proposer les roues montées à la main les plus adaptées à votre Salamandre, que vous souhaitiez l’acheter complète on non.

Raphaël rayonne

Frédéric – CevenAVelo (cevenavelo@gmail.com)

Frédéric est également technicien cycles diplômé. Il a montré son professionnalisme plusieurs années durant au sein du principal magasin local. Curieux et passionné de VTT, il a montré un intérêt certain pour les fatbikes Salamandre et, après avoir essayé tous ceux que j’avais à disposition, est venu fabriquer le sien à l’atelier. En 2015 il ouvre son propre magasin « CevenAVelo » à Villefort (48). J’ai choisi de le soutenir dans sa démarche en lui délégant la fourniture des pièces et le montage des vélos Salamandre.

Fred et Mag tandem

Vous pouvez retrouver ces informations ainsi que bien d'autres sur le site Salamandre qui vient d'être entièrement mis à jour.

Photos : Salamandre, Marvel, Fauve-Souris

Posté par stephyann à 08:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 février 2015

Salamandre, le film !

Presque 6 mois depuis le dernier message, j'espère que ne vous fatigue pas trop avec tous ces messages. Trop de messages tuent le message il parait... Mais bon j'ai un côté perfectionniste qui ne veut montrer que ce qui est fini, doublé d'un saboteur qui me fait laisser les choses en plan à deux doigts de les boucler. Ce qui fait que depuis 6 mois je me dis que je vais vous faire un message juste après, quand ce sera fini... Comment ça c'est la Salamandre qui se mord la queue ???

Bon en tout cas là je vous fais un message car du nouveau il y en a et pas qu'un peu ! Je m'engage doncà vous faire un message par jour au moins jusqu'à...

... vendredi. Pas mal pour une reprise non ?

Alors ce soir je me la joue facile et j'attaque directement par le plus visible. Avant je croyais qu'il fallait aller du petit vers le gros mais un jour j'ai eu un cours de communication (qui ne parlait pas de la fréquence des messages d'un blog) où l'on m'a dit d'attaquer direct par les gros titres, si ça accroche, le reste passera aussi.

Alors j'applique. Voici donc en avant première pour vous Mesdames, Messieurs (il parait que Mesdemoiselles c'est interdit, dommage j'aimais bien...) LA VIDEO !

Quelques explications quand même. Je dois cette belle video à SpadWorks Films. Pour cela il a fallu trouver des figurants parmi les propriétaires de fats Salamandre (vu le délai et le tournage en pleines vacances scolaires ce fut très simple, la liste s'est écrémée très vite) pour ce qui est des images sur les vélos et un client en cours dont on pourrait filmer la fabrication de la Salamandre. L'heureux élu fut Fabien alias Gugusse et sa belle Salamandre dont la déontologie m'interdit de divulguer le nom ce soir...

Une journée dédiée à des images d'action avec Fred et Pascal. Une journée de fabrication avec un atelier grouillant de potes qui rayonnaient des roues, montaient des pneus en tubeless, coupaient des crampons au cutter (si, si !!!), buvaient des bières et taillaient le bout de gras (tout ça vous ne le verrez pas sur la video mais j'ai adoré cette effervescence). Une journée de balade en groupe pour des images plus tranquilles. Et une dernière journée off avec une belle sortie très très humide pour les plus atteints d'entre nous. Une fois de plus, tout ce petit monde s'est réuni dans le désormais incontournable Mas de Granzon pour tous les à-côté qui font que j'aime trop mon métier, le fat et tout ce qui gravite autour.

Donc un grand merci et un grand bravo à Spadworks Films. Mais aussi merci Fabien,  Pascal, Fred, Fred, Fred, Fred (allez je mets aussi le proprio du gîte ici pour dire...), Sébastien, Jean-Daniel, Bernard, Nico, Momo, Franck et Léonnie, ma jeune stockeuse du samedi matin

Et à demain, pour un nouveau message...

Posté par stephyann à 20:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 septembre 2014

C'est la rentrée

Pour Salamandre aussi !

Grandes ambitions de lâcher prise non tenues pour mon voyage du mois d'août. Moi qui partais dans l'idée d'une absence d'objectifs (ce qui est déjà un objectif en soi si on y réfléchit bien), je me suis retrouvé à rouler énormément chaque jour (parfois de 7H à près de 21H) sans vraiment prendre le temps de déconnecter. Je suis allé jusqu'à l'Atlantique où j'ai embrassé mes enfants puis suis rentré dans la foulée avec un bon vent d'ouest qui m'a propulsé presque droit sur l'Ardèche. 10 jours pour un aller-retour Banne - La Palmyre avec un vélo bien chargé, sportivement c'est une relativement belle performance. Mais ce n'est pas ce que j'attendais. Mais après tout, on ne peut être déçu qu'à la hauteur de ses attentes, non ?

Pour ne pas rester sur une déception, j'ai su transformer la situation en ne reprenant pas le train-train immédiatement mais en sachant profiter de la fin du mois d'août tranquillement chez moi sans stress et ouvert aux propositions qui se présentaient à moi. Je suis tranquillement retourné à l'atelier me préparer une belle rentrée dans les meilleures conditions possibles.

J'ai aménagé un poste de travail spécialement dédié aux opérations de cintrage de petits tubes (bases et haubans notamment). La cintreuse installée à poste fixe est plus facile d'utilisation, toujours opérationnelle, plus précise (on sent mieux l'instant où le métal "lâche"). Pour compléter ce poste de travail, un nouveau jeu complet de formes de cintrage de demi pouce en demi pouce de 3" à 5" a été usiné à la fraiseuse. Je travaille encore cette semaine à l'intégration d'une scie à ruban sur le poste de fabrication des bases (assemblage des éléments du boîtier de pédalier aux pattes de roue).

Ces travaux vont de pair avec l'augmentation du niveau des commandes et permettront un gain de temps et d'énergie pour la fabrication des cadres Païolive. Ils s'accompagnent d'actions d'organisation avec notamment la mise en place de fiches formatées, permettant un échange plus contractuel avec le client et un gain de temps pour la fabrication ou la commande.

Hier Antoine et Sébastien ont tous deux fait une rentrée avec de gros chamboulements puisqu'ils ont respectivement quitté le collège pour entrer en seconde à l'internat à Aubenas (45km) et l'école communale pour le collège des Vans (10km). Aujourd'hui c'était au tour d'Arthur pour une rentrée plus tranquille en 4ème. A mon tour d'officialiser ma rentrée en remettant en service les accès à ma messagerie depuis le site et le blog. Je me donne un mois pour envoyer les 6 vélos actuellement en commande (toutes les bases et les haubans sont cintrés) en peinture. Les candidats à la fournée suivante peuvent déjà se présenter.

Posté par stephyann à 18:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juillet 2014

Lectures de vacances...

Un très bel article de 7 pages sur Salamandre dans le numéro d'août de Vélo Vert qui vient de sortir. C'est peut être d'ailleurs grâce à celui-ci que vous naviguez sur ce blog en ce moment. Nicolas Joly, qui était venu participer à la Fat Bique de début avril et avait très bien rendu l'ambiance conviviale de ce rassemblement, a cette fois aussi superbement exprimé ce que j'ai pu lui faire passer lors de notre rencontre à l'atelier. Merci Nico.

Salamandre entre dans un âge de raison. Non ne vous inquiétez pas, je suis toujours un peu fou, mais il était temps de rationaliser certains points afin de mieux utiliser mon temps pour à la fois mieux vous satisfaire et mieux profiter de la région fabuleuse dans laquelle j'habite et de ses non moins merveilleux habitants. J'ai donc choisi de mieux cibler l'offre Salamandre afin de vous offrir un choix plus clair, plus cohérent et d'optimiser mon travail. Le site  a été complété en conséquence. Cela devrait vous permettre de trouver plus de réponses à vos questions et à moi, de passer moins de temps en réponses mail. J'aime la relation avec mes clients mais je travaille seul et dois trouver un juste équilibre pour ne pas y consacrer tout mon temps.

Pour la première fois depuis plusieurs années, je vais m'offrir de partir seul à vélo pendant tout le mois d'août. Je vais charger mes sacoches d'une tente, de quelques habits, d'un duvet, de ma belle guitare de voyage , d'une cape de pluie (à moins que je la mette directement sur mon dos !), pas de carte ni de téléphone portable, et prendre la route pour un vagabondage de un mois (même pas sur une Salamandre non plus que sur une Vagabonde mais peu importe le flacon...) dont je ne connaitrai l'itinéraire qu'une fois que je l'aurai parcouru. Le chemin se fait en marchant (Antonio Machado), ou en pédalant...  Ce voyage sans carte ni fil à la patte est un rêve que je ne me suis pas encore autorisé à vivre. Une activité dans laquelle je me sens enfin serein et la confiance en Fanny qui va s'occuper de nos trois enfants me permettent de franchir le pas.

Durant ce temps, je vais couper l'accès à ma messagerie afin de ne pas être submergé sous les messages à la rentrée. Merci de ne pas chercher à passer outre ce souhait personnel en cherchant mon adresse sur des forums ou ailleurs. Je ne lirai de toute manière pas les messages qui me parviendront d'adresses inconnues pendant le mois d'aôut. Profitez de l'été, roulez, nagez, bronzez (ou pas mais les jours de pluie ont aussi leur charme), imaginez et contactez moi une fois bien reposés en septembre.

Merci et bonnes vacances  à vous

Yann

Posté par stephyann à 16:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]