Eh oui quand on a un atelier rempli de fats et qu'on est un peu rebelle (ou un peu débile, ce qui revient parfois un peu au même), on profite de la neige pour rouler en gravel !

double_4_vs_Bomba_7

Eh, eh, vous ne l'aviez pas encore vu celui là ! Normal, il n'a pas encore beaucoup roulé. J'ai voulu en avoir le coeur net sur le joujou à la mode, j'ai nommé le gravel. Et comme j'ai un beau réseau de pistes DFCI derrière chez moi, j'ai fabriqué la Bomba, un gravel explosif avec des bases très courtes (395), une géo  inspirée du VTT avec un angle de direction plutôt ouvert, un mountain drop bar très typé mountain (On-One Midge), de grands et plutôt gros pneus pour le programme (WTB Riddler 700x45C), une transmission 1x11 modérément étagée (pas de monstre cassette de 50 dents) avec une commande artisanale à la potence. Compte rendu gravel à venir prochainement, mais place au duel fratricide sur manteau blanc !

double_4_vs_Bomba_6

Euh non rassurez vous, c'est pas à Fatall que j'ai confronté la Bomba !!!

double_4_vs_Bomba_3

A ma gauche Double 4, mon fat fétiche, joueur comme un BMX, dinglespeed parce qu'il n'y a que ça de vrai, des pneus estampillés 4.8 (je dis estampillés car la vérité n'est jamais aussi flatteuse) et bleu comme le ciel d'Ardèche un jour de Mistral (même pas j'exagère !!!). A ma droite, la Bomba  dont vous venez de faire la connaissance. Au retour d'un trajet vélotaf bien enneigé où la Bomba a enrhumé les BMW M5 et presque le chasse neige, j'ai voulu en avoir le coeur net. Alors, fat ou gravel ? A la nuit tombante, j'ai préféré braver la neige pour confronter mes joujoux plutôt que de prendre un bon bain chaud (euh à vrai dire, dans 5 minutes j'y serai).

 

Au programme, la petite route du bois recouverte de 10 cm de neige plutôt lourde et terriblement glissante, du moins pour les voitures qui gisent çà et là sur les bords de la route. Comme je suis tout seul, je ne peux pas sauter en permanence d'un vélo à l'autre, alors ce sera un run avec Double 4 puis un run avec la Bomba.

double_4_vs_Bomba_2

Alors, alors, raconte !!! Bon, sans trop de surprise Double 4 s'en sort pas mal dans la neige. Les pneus accrochent, on peut changer de trajectoire facilement et faire quelques excentricités dans la descente. On peut aussi croiser sans trop d'appréhension les traces des piétons et des voitures. C'est rassurant et facile. Une fois le demi-tour effectué, on peut observer la belle trace bien large laissée par le pneu et on comprend rapidement que pour fabriquer une belle trace aussi large il faut appuyer sur les pédales. Bref le fat est fun et facile mais si la neige est un peu lourde, c'est assez vite usant.

La bomba met de suite dans une autre ambiance. Elle roule, pas de souci, elle passe la (faible) puissance du moteur au sol. Par contre, on est sensiblement plus tendu à son guidon. Déjà parce que ledit guidon met sensiblement moins en confiance que celui de Double 4, mais également parce que les traversées des traces et autres changements de direction peuvent facilement se transformer en embardées plus ou moins contrôlées. Là où Double 4 se conduit, la Bomba se pilote. Reste que pour faire la trace dans la neige vierge, la Bomba consomme moins d'énergie que Double 4, bon ça reste une trace à faire dans la neige, pas un vélodrome !

double_4_vs_Bomba_5

Dernier détail, la transmission. Là où la cassette 11 de la Bomba s'est remplie de neige, rendant rapidement un certain nombre de braquets inutilisables, la transmission singlespeed (je rappelle que le dinglespeed n'est pas un multi mais un double singlespeed !) de Double 4 est restée imperturbable. J'ai d'ailleurs eu la sensation que le pneu avant de la Bomba projetait plus de neige sur les pieds du pilote et sur l'arrière du vélo que le bon gros Bud de Double 4, ce que semble confirmer l'enneigement final du vélo !

double_4_vs_Bomba_4

Bilan ? Ben les deux ne sont pas ridicules. Pour une simple balade sur la route enneigée, le gravel offre un peu de piment là où le fat va gommer le terrain. Peut être plus fun, ou juste un pied de nez aux passants (déposer une BMW M5 en fat sur la neige passe encore, mais avec des petits pneus et un guidon tordu c'est la classe !). Bref si la neige est tombée par chez vous et que ça reste roulable, prenez le premier vélo qui traine, oubliez que vous n'avez plus 5 ans et allez faire les cons 5 minutes !

Allez je vous laisse, j'ai piscine ! Euh, baignoire...