Parfois mon envie d'explorer me pousse à creuser des pistes inexplorées, ou pas suffisamment. C'est comme ça que j'ai voulu suivre la piste du vélo de neige, le fat vraiment conçu pour faire mieux que les autres fats dans la neige. Je veux dire dans des neiges pas artificialisées par des dameuses (ce qui n'a aucun sens pour moi) ou des voitures (ce qui présente en revanche un sens véritable pour ceux qui y sont confrontés 6 mois par an, nettement moins pour un sud ardéchois d'adoption). J'en ai donc rapidement conclu que les pneus fat que l'on connaissait n'étaient pas assez larges. C'est comme ça qu'est né ce gros nounours aux énormes boudins.

Ultra fat 1

J'étais parti (le projet date de 2015) dans l'idée de souder deux jantes existantes et de coudre deux pneus ensemble. Bref, rien de neuf, les pioniers du fat ont fait ça en leur temps. La seule différence était que cette fois je partais déjà de matériel fat pour faire de l'ultra fat. Puis j'ai eu la chance qu'entre temps Vee Rubber sorte le Snowshoe 2XL annoncé à 5.05 pouces réels sur une jante de 100mm (à noter qu'un pneu annoncé à 4.8" mesure dans les faits autour de 4.3" sur une jante de 80mm). Restait à voir ce qu'il donnerait sur une jante de 130mm ! J'ai donc recoupé puis fait souder ensemble deux jantes surly Rolling Darryl pour cet essai. Pour ne pas que ça ait l'air d'un bricolage, j'ai passé pas mal de temps à poncer le résultat puis l'ai fait peindre. Bilan  en tubeless, le gros Vee sort à 5.25" réels. Beau bébé !!!

Ultra fat 3

Ne restait plus qu'à construire la monture capable d'accueillir un tel bestiau (et même plus gros si ça se présentait !). Il a encore fallu tricher. Pour que la chaine puisse passer au delà d'un tel pneu, il aurait fallu un moyeu Rohloff en 190mm ou un moyeu classique en 220mm. Une fois encore j'ai eu recours à une solution des pionniers du fat : réaliser un cadre avec un décalage latéral (offset) et rayonner la roue de manière décentrée pour compenser. C'est la solution que Surly avait retenue sur son Pugsley pour pouvoir utiliser les moyeux coventionnels en 135mm. Sauf que cette fois encore j'ai appliqué cette recette à du matériel déjà fat. Résultat, avec un offset de 17.5mm (le même que celui qu'avait choisi Surly) j'obtiens l'équivalent d'un moyeu Rohloff en 205mm. La roue a la même résistance qu'une roue rayonnée centrée, peut être même plus car ses parapluies sont plus inclinés. Sur la photo on voit bien que base et hauban droits sortent de la roue alors qu'à gauche ils rentrent dans le volume de la jante. Sur la photo de droite on voit également bien que les rayons sont sur la rangée de trous extérieurs à droite mais sur la rangée intérieure à gauche.

Ultra fat 2

Enfin, il a fallu un pédalier capable de passer au delà des bases et de fournir la ligne de chaine compatible avec ce montage, à savoir 89mm (pour comparaison, la ligne de chaine d'un vélo de route est de 42,5mm). C'est Spécialités TA qui a confectionné un axe sur mesure de 195mm pour les manivelles Véga. DN-UP a de son côté fabriqué une couronne de 26 dents à montage direct sur le pédalier.

Ultra fat 6

Le reste est plus conventionnel, à commencer par la roue avant dont la jante Surly Clown Shoe ne mesure que 100 presque ridicules mm (l'occasion de vérifier que le Vee mesure effectivement 5.05" sur cette jante) ! Conventionnel n'exclut pas la qualité puisque la plupart des pièces de ce vélo proviennent de chez Hope (moyeu avant, freins, jeu de direction, potence, collier de selle).

Et en action, parce qu'en définitive il n'y a bien que cela qui nous intéresse ? Il est bien évident qu'un vélo restera toujours un vélo et qu'il avouera à un moment ou l'autre ses limites face à la neige. Celui là ne contredit pas cette règle. Mais sur la neige de printemps très difficile de la "Coupe du Monde d'Ardèche de Fat et Ski" il a clairement démontré que fatter is better. Sur les neiges damées voire gelées, il n'était pas meilleur qu'un autre. En revanche dans les secteurs où la neige fondait, il était très clairement le seul vélo contrôlable de tout le parc vélo, le seul sur lequel le pilote pouvait utiliser son énergie pour avancer et non pour simplement rester debout. Cette ligne d'arrivée qu'Antoine passe sur le vélo, la plupart l'ont passée en poussant.

Ultra fat 7 Antoine

Le résultat dans les faits est que ce vélo est Champion du Monde d'Ardèche de Fat et Ski, certes parce qu'Antoine a bien pédalé, mais surtout parce que les autres ne tenaient pas debout ! Je ne retrouve plus la vidéo où Antoine est à la lutte avec Jean-Daniel, pourtant plus fort physiquement et techniquement. Plus que de longs discours ces images exprimaient bien la facilité de ce vélo face à une autre Salamandre plus conventionnelle (pneus de 4.8 sur jantes de 80).

Ultra fat 8 podium

Si vous vous sentez l'âme d'un ultra fatteux, alors ce vélo sera peut être mieux entre vos mains que suspendu à un crochet de mon atelier. Rendez-vous au prochain message pour en parler.