Bonsoir,

Aucun nouveau message depuis la création du blog. Ce n'est pas pour autant qu'il ne s'est rien passé chez Salamandre. Il s'est même passé pas mal de choses à vrai dire. 

Si sur un plan technique Salamandre était déjà opérationnelle (loin d'être optimale mais capable de fabriquer tant bien que mal des vélos),  sur les plans administratif et financier, beaucoup de choses restaient à faire. J'avais bien fait des calculs à la grosse louche dans mon coin et choisi un peu vite un statut d'auto entrepreneur ; mais rien de très solide. Depuis début septembre, j'ai été aidé très efficacement par Florence d'AMESUD, une association dont la vocation est l'aide à l'implantation d'entreprises au niveau local. J'ai désormais une vision beaucoup plus claire du pilotage à insuffler à Salamandre et je viens de trancher pour un statut plus adapté que celui d'autoentrepreneur. A compter de janvier, Salamandre sera donc une EI (Entreprise Individuelle) avec une comptabilité au réel.

L'autre chantier, et non des moindres,  a été l'emménagement dans mes nouveaux locaux début novembre. C'est encore un peu le bazar alors la visite guidée photographique attendra encore un peu. Mais je suis d'ores et déjà bien plus à l'aise pour travailler. Juste en quelques mots, la construction des cadres complets se fera sur le marbre au premier plan, l'usinage sur les machines en second plan, le cintrage au milieu de l'atelier au niveau des machines et le stockage au fond.

atelier

Je peaufine les outillages "maison" (je travaille à toutes les étapes de la construction sur des machines spéciales que je conçois et fabrique moi même) et j'attends l'exercice comptable 2012 pour investir dans d'autres équipements (notamment un poste à souder).  Le local est situé en pleine nature au dessus du hameau de Chadouillet sur la commune de Saint André de Cruzières, l'une des plus méridionales d'Ardèche. Il est aménagé dans une ancienne miellerie qui abrite aussi l'atelier d'un ferronier d'art. Pour l'atteindre, je dois endurer de longues heures au volant, englué dans les embouteillages...

... euh non ! En fait, je m'offre plutôt un bol d'air de trois-quarts d'heure, seul au monde, au guidon de mon vélo en pleine nature. Jugez en plutôt sur ces quelques images..

.velotaf 03

velotaf 09

velotaf 10

Avouez que ça vous donne envie de venir me voir, non ? En pratique je varie entre route et VTT, la première solution étant plus rapide et plus adaptée pour transporter un peu de matériel, la seconde étant plus sportive et ressourçante. Dans un cas comme dans l'autre, même une fois dans l'atelier, la nature n'est pas très loin. Juste derrière la porte (qui reste ouverte) en fait...

vue de l'atelier

Et puis comme je ne tenais plus, j'ai débuté la construction de la première Salamandre. Je veux dire par là, la première qui utilise le concept de cadre multicintré tout en courbes que je souhaite généraliser à toutes mes productions. Il s'agira d'un cadre acceptant un pneu arrière du même gabarit que celui qui trône à l'avant du vélo visible sur les photos (vélo qui n'est pas encore une Salamandre !).  Je ne vous dévoile pas tout ; il parait que ça ajoute au charme de laisser deviner plutôt que de tout montrer...

arrière big fat 2

En espérant que cela vous tienne en haleine jusqu'à la visite guidée du nouvel atelier ou la levée de voile sur un cadre terminé...

A bientôt

Yann